Imprimer cette page

Le Drapeau de la "7" confié à la gardede la BA104 d'Al Dhafra

Aux Émirats Arabes Unis par des Anciens de la "7"

Le 14 juin dernier, notre Président, Pierre-Jean invite, ceux qui le souhaitent, à accompagner le drapeau de la 7ème Escadre, confié à la garde de la BA 104 d’Al Dhafra où l’EC I/7 "Provence" remplace depuis quelques mois l’EC 3/30 "Lorraine".
La cérémonie coïncide avec les relèves des commandants de Base et d’Escadron, la mise en sommeil de la SPA 77 "Croix de Jérusalem" et son remplacement par la 3/7 "Tête de Furie" héritière de la 6ème Escadrille du Groupe de Chasse 3/7 (sans autre commentaire !) (1/05/1939 au 5/08/1940) et de la 3ème Escadrille de l’EC III/7 "Languedoc" du 1/12/1996 au 8/06/2001), le 28 juillet…
Dès la fin du mois de juin, une bonne trentaine d’Anciens sont volontaires. Transport, un A 400M "Atlas" de la 61ème Escadre d’Orléans. Mais la lourdeur administrative conduit à n’autoriser le voyage qu’au personnel d’active et aux généraux (2ème section).
Ainsi donc, Bruno, le Général-Chef et seul officier d’active, Gérard, le Général-Président, Jacky, le Général-Zen, Jacques, le Général-Casa, Michel, le Général-d’Asso, Bernard, le Général- Colon, Michel, le Général-Major et Yvon, le Général-Scribe se retrouvent le 27 à Bricy. "l’Atlas" est commandé par le "patron" du CIET, le Lieutenant-colonel Christophe P.
Les quatre Turbo-prop 400-D6 de 10700 ch chacun, sont mis en route. Décollage à 7h 03 pour H5 (Jordanie). Les huit VIP, par paire, assistent aux 4 décollages et atterrissages en cabine.
Les anciens du Mystère IVA, Jaguar, F100, Mirage III sont "scotchés" par le système d’armes de l’avion. Tablette Apple et mini-ordinateur HP… Un bond technologique énorme ! Oubliés les cartes recouvertes de "peau de couille", les crayons gras et autre célèbre règle de l’Amiral Cras !
Durant l’escale jordanienne, les sorties d’une palette et d’un colon toubib allègent l’avion d’une bonne tonne, nos huit généraux bénéficient d’une présentation remarquable de "Chammal" par le Colonel Pierre W., patron de la Base aérienne projetée, et d’une visite rapide de ses installations. Nos jeunes camarades de Nancy et d’Istres nous montrent ce qu’aucun média n’a pu voir et déformer : la guerre efficace contre DAESH. Si les grands de ce monde arrivent à se mettre d’accord, L’Etat Islamique disparaîtra et chacun pourra retrouver une vie sereine car nos jeunes éradiqueront ce "cancer"… Inch Allah ! Pardon, si Dieu le veut !
Deux heures trente de vol et "l’Atlas" se pose sur la BA 104 d’Al Dhafra. La nuit est tombée, la chaleur frôle encore les 35°C et l’humidité doit friser les 100% ! Dodo et rendez-vous dans le "Lobby" est fixé à 5 h 15, petit déjeuner absorbé !
La cérémonie militaire débute à 7h 00 afin d’éviter les 45°C ! Bruno, jeune encore, a enfilé le "petit-blanc" et Gérard arbore fièrement sa casquette à feuilles de chêne et son ruban de Commandeur de la LH. Ils accompagneront le Vice-amiral Antoine Beaussant, qui préside cette émouvante cérémonie, et l’Ambassadeur de France, Michel Miraillet, devant le drapeau de la 7ème Escadre pour écouter l’Hymne Emirien et la Marseillaise. Les six autres qui, pour certains, ne rentrent plus dans leur "petit-blanc", ont revêtu un costume clair ou une tenue estivale adaptée. Jean- Luc, ancien du "Provence" détaché par Air France chez Etihad Airways, a rejoint le groupe.
Les troupes forment un "U" devant notre "Atlas" protégé par deux Rafale, l’un nous montrant la SPA 15, l’autre la SPA 77. Antoine Beaussant remet le commandement de la BA 104 au Colonel Emmanuel B. qui succède à Matthieu D. et Emmanuel remet celui de l’EC I/7 "Provence" au Lieutenant-colonel Grégoire S. qui succède à Nicolas L.
Vient ensuite la partie la plus émouvante de la cérémonie pour les "Anciens", la mise en sommeil de la SPA 77 "Croix de Jérusalem" que Grégoire roule et tend à Emmanuel avant de placer la "Tête de Furie" dans le Famas du Major chef de section.
A l’issue, les huit privilégiés partagent une collation avec les autorités présentes avant de visiter les installations de la Base et du "Provence". Leur est notamment présentée toute la gamme d’armement classique que peut délivrer le fleuron de notre aviation de chasse. Quelques "jeunes anciens" posent leur auguste postérieur dans un des monoplaces, abrité dans un hangar immense climatisé !
Repas aux couleurs libanaises, puis, les jeunes de l’Escadron et leur nouveau chef entourent les huit anciens qui racontent leur guerre après avoir écouté, le matin, avec attention et intérêt, celle conduite par leur relève contre "l’Etat Islamique".
Après déjeuner, visite de la magnifique Grande Mosquée Sheikh Zayed, inaugurée en décembre 2007. Neuvième mosquée mondiale par sa taille, elle peut accueillir 40 000 fidèles. Aucun d’entre nous ne s’est converti, pas même notre officier de renseignement féminin accompagnateur, contrainte de se transformer en MBO (Mobile Black Object ou Objet Noir Mobile).
Emmanuel, le "montant", remet à Nicolas, le "partant", au nom de tout le personnel du "Provence", un cadeau marquant ses deux années à la tête du "Lorraine" puis la troisième, comme premier chef du "Provence" expatrié… Quelques larmes sont versées par les deux parties. Les "Anciens" poursuivent le récit de leurs guerres, illustré d'anecdotes croustillantes que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître…
Après une nuit récupératrice, nous quittons l’hôtel pour rejoindre Al Dhafra et l’A 400M. Initialement prévu à 14 h 30, le décollage est retardé à 19 h 00, l’avion n’ayant pas apprécié la température de 45°C qui a perturbé le calculateur et le circuit carburant. A 22h 00, "l’Atlas" se posait à H5 (Jordanie). où le patron de la BAP, Pierre W., et son adjoint nous offraient un "en-cas" sous la tente caïdale restaurant du chef. Le chargement et l’embarquement de la relève effectués, l’avion quittait H5 une heure et quart après y avoir posé ses 14 roues. Le samedi 30 juillet à 3 h 15, "l’Atlas' rentrait au bercail.

Extraits d'un article de celui que l'équipe nommera le "général-Scribe", article poussé jusqu'à notre Rédaction par Christian Millet. On sent bien que nos "passagers" en ont eu "gros sur le cœur" lors de l'émouvante "mise en sommeil" de l'emblème centenaire de la SPA 77 "Croix de Jérusalem". LR

La Tête de Furie

La Croix de JérusalemLe fanion de l'Escadrille centenaire Spa 77 "Croix de Jérusalem", est définitivement roulé.

La 7 

Les Anciens et les Jeunes de la 7ème Escadre de Chasse partagent les mêmes traditions


Page précédente : 11 Novembre 2016
Page suivante : AAAG-Jeu


La troupe de théatre et de danse "les Super Anges" du Bénin
L'Esprit Déco décorations événementielle mariage et vitrines sur le Bassin d'Arcachon
Danse Africaine sur le bassin d'Arcachon transcendance-gujan
Katie Boschetti et la cuisine bio et énergétique - L'art de l'équilibre en cuisine