Imprimer cette page

Le mot du président

Bulletin n°105 de l'Amicale des Anciens de l'Air de Gironde

Et la Défense dans tout ça ?

« Pour moi, il n’y a pas de questions interdites »
(extrait de la lettre du président Macron)

Non la France entière n'est pas en jaune, mais les médias ressassent à l'envi les cahiers de doléances qui ressortent de la "grande consultation". Et la Défense dans tout ça ? Ce domaine, primordial s'il en est, devrait retenir l'attention de tous, du plus haut responsable au simple citoyen. Or, qui en parle ?
Notre inquiétude serait elle infondée ? Depuis des années maintenant, nous avons été régulièrement trompés : budgets en diminutions, parts de budgets non débloquées, promesses non tenues, militaires tenus de plus en plus à l'écart du décisionnel…
Soyons donc vigilants, car la France doit impérativement accroître la part de son budget consacré à la Défense pour atteindre 2% du PIB en 2025 comme prévu : c'est la condition nécessaire pour que nos Armées aient les moyens d’accomplir leurs missions.
Pour bâtir l'avenir, il faut aussi renforcer notre cohésion. Pour y parvenir, l’amour de notre Nation doit être porté par chaque citoyen fier du passé de la France. Il faut cesser toute forme de repentance et mettre en valeur l’exemplarité des héros français qui, tout au long de notre Histoire, ont fait cette France enviée par le monde entier. Nos soldats doivent se sentir soutenus par l'ensemble de la Nation. Ils doivent être assurés que les opérations qu’ils mènent aujourd’hui, au prix du sang, ne seront pas dénigrées demain. Or, le nombre de places et de rues qui portent à ce jour le nom du colonel Arnaud Beltrame en dit plus long que les plus longs discours politiques.
Nos associations doivent être davantage associées aux décisions relatives à la Mémoire et au lien Armée-Nation : choix des commémorations patriotiques nationales ; place de la médaille des victimes du terrorisme, qui, pour l’instant, est située avant celle remise pour des actes de courage et de dévouement ; simplification du calendrier des commémorations nationales.

« Dans le monde actuel il est plus que jamais essentiel que notre pays soit uni autour d’une armée forte. C’est la condition incontournable pour être efficacement protégés et rester libres ». (Association de Soutien à l'Armée Française)

Concernant le volet social : le hold-up sur nos retraites touche à taux plein (8,3%) toute personne seule riche de plus de 2000 € par mois et tout couple bénéficiant de 3060 € par mois. Attendez vous à pire si l’on persiste à ne pas indexer notre dû à l’inflation déjà importante qui érode toujours un peu plus notre pouvoir d’achat. Jusqu’à ces derniers temps, beaucoup d’entre nous aidions les "jeunes". Mais si l'écart continue à se creuser entre nos retraites qui baissent et le coût des EHPAD, qui, par exemple, augmente, l'aide à apporter sera immanquablement inversée ! À terme, ce seront donc nos enfants qui paieront.

Parents, amis, si vous avez connaissance de membres de notre Amicale qui auraient besoin d'être aidés, n'hésitez pas, signalez-les nous. Merci et à très bientôt.

Jean Boulade

 Télécharger le Bulletin n°105

Bulletin d'inscription pour la grillade du 25 mai


Page précédente : Petites annonces
Page suivante : Au revoir Pierrot