Imprimer cette page

Le mot du Président

Bulletin n°103 de l'AAAG

Budget et hommage

Budget Défense pour 2018. 32,4 milliards d'euros. En hausse de 5,6%, soit 1,8 milliard d'euros, (1,82% du PIB contre 1,7% en 2017). Sur ce budget, 1,2 milliard d'euros va aux crédits d'équipements pour permettre l'acquisition, notamment d'un satellite Musis, 2 avions de transport A400M, 8 hélicoptères Caïman, 5 hélicoptères Tigre, 3 avions Rafale, 3 premiers véhicules Griffon du programme de blindés Scorpion, 8000 fusils d'assaut HK416F, une frégate multi missions...
Condition militaire : 500 créations d'emplois (le ministère a perdu 8000 postes entre 2007 et 2015, selon ses chiffres). 400 postes supplémentaires vont renforcer le renseignement et la cyberdéfense. Amélioration des conditions des militaires et de leur famille (30 millions d'euros). Autres précisions pour booster soldes et primes, en octobre nous dit-on...
«Chaque année… jusqu'en 2022, le budget du ministère des Armées augmentera de 1,7 milliard d'euros par an..., pour parvenir, en 2025, à ce que la France consacre 2% de son PIB à ce secteur » a souligné Florence Parly, ministre des Armées.
J'ai envie de dire « chiche ! » car, néanmoins, doutes et inquiétudes subsistent. Ils concernent notamment l'annulation de 850 millions de crédits inscrits au budget 2017, réduisant sensiblement de ce fait, l'augmentation réelle du budget 2018. Que nous réservent les faits à venir ? Chat échaudé plusieurs fois déjà, craint, d'autant plus, l'eau froide.

Budget retraite. L'été s'est retiré et en ces longues journées de canicule, nous avons eu le bonheur de pouvoir nous réfugier dans la pénombre de nos demeures. Mais d'autres "seniors", comme on dit aujourd'hui, n'ont pas eu cette chance. Ce sont ceux qui, en ces périodes, séjournent en Établissements Spécialisés dans des conditions plus ou moins confortables car, selon les tarifs, il devient de plus en plus difficile, pour la majorité, d'accéder à un confort minimum. Paradoxalement, les retraités voient, depuis des années, leurs retraites et pensions rognées sans vergogne, la dernière honteuse ponction s'étant attaquée à la CSG, avant de s'en prendre, nous dit-on, aux pensions de reversions. Dès lors, on ne peut que se poser la question : est-il normal, que le retraité, qui a travaillé durement, qui a cotisé toute sa vie active pour "se faire une retraite" afin de ne pas, ou le moins possible, pénaliser ses descendants, voit, une partie des ressources sur lesquelles il escomptait pour finir ses jours dans la dignité, confisquée… et de quelle façon !?

Hommage aux IPSA. Ce journal rend hommage aux Infirmières Pilotes Secouristes de l'Air (IPSA), au travers de deux d'entre-elles.
Vincent Lemaire et André François-Poncet de l’Académie Française, relatent la vie de Germaine L'Herbier-Montagnon. Femme de lettre, elle a consacré sa vie à ce corps d’élite, ainsi qu’à la recherche des corps des aviateurs tombés au combat. Auteure de "Jusqu'au sacrifice", elle y retrace la vie de Cécile Idrac qui fut son élève à l'école des IPSA.
Ces personnalités fascinantes font l'objet de deux articles extraits des auteurs précités. Des récits émouvants et bouleversants. À lire...

Jean Boulade

Télécharger le Bulletin n°103

Bulletin d'inscription pour le voyage à Ibardin du mardi 6 novembre 2018

Rappel : cotisation adhérents AG2R et membres 2019